Plateau de Putorana

Situé en Sibérie centrale au-delà du cercle polaire arctique dans la partie méridionale de la péninsule du Taïmyr, le plateau a été déclaré réserve naturelle d’Etat en 1980 et patrimoine de l’Unesco en 2010. Son nom signifie dans la langue des Evenks « Lacs aux rivages abruptes ». D’origine volcanique il s’est formé il y a des millions d’années par la superposition de couches de basalte et de tuf suite à l’éruption d’un énorme volcan.

Des secousses ultérieures les ont soulevées et ont contribué à la formation de montagnes creusées par des canyons parfois très profonds. Elles sont sillonnées par des très nombreuses cascades, rivières ainsi que par des milliers de lacs, dont les plus étendus peuvent atteindre jusqu’à 150 km. de longueur.

Le plateau abrite un grand nombre d’espèces animales et végétales et notamment le mouflon de neige, menacé d’extinction qui bénéficie du statut d’espèce protégée depuis quelques années.

Son exploration n’a commencé que dans la deuxième moitié du XIXème siècle, mais ses seuls habitants ont été les chasseurs dolganes et evenks actuellement remplacés par les gardes forestiers de la réserve. Encore difficilement accessible à cause du manque de routes, cette région ne peut être atteinte qu’en hélicoptère ou par bateau.

 

En savoir plus

L’article de janvier 2017 du National Geographic « Putorana, le monde perdu de Sibérie« 

Voyages incluant cette destination