Kamtchatka

Presqu’île à la nature sauvage et volcanique, elle est restée longtemps inexplorée, à cause de l’extrême difficulté du voyage, dont témoignent les récits des premiers voyageurs. C’est le Danois Vitus Bering qui, après vingt ans de service sous le tsar, a été désigné pour l’exploration de cette terre, où il est arrivé le 6 octobre 1740 avec les bateaux Saint-Pierre et Saint-Paul. Il a jeté l’ancre dans la baie Avatcha, où a été fondée la future capitale Petropavlosk Kamtchatski, du nom des bateaux. Très peu peuplée (1 habitant par km2), la péninsule est très riche en flore et en faune (surtout ours, rongeurs et une grande variété d’espèces de saumon, très prisé par les ours et par les touristes) et elle fait partie du cercle de feu kourilo-kamtchatski du Pacifique. Possédant environ 160 volcans, dont une trentaine actifs, elle présente aussi d’autres phénomènes volcaniques comme les geysers de la fameuse vallée, sensiblement transformée par les dernières secousses sismiques, et les thermes thérapeutiques. Complètement fermée au tourisme en époque soviétique, la région a commencé à s’ouvrir il y a une vingtaine d’année et est en train de développer son infrastructure.

Voyages incluant cette destination